Retour à la saison
 

Heure de début du spectacle :

20:15
15:00 LES DIMANCHES
15:00 LE SAMEDI 12 OCTOBRE 2019
RELÂCHE LES LUNDIS
PAS DE REPRÉSENTATION LE DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 2019 (JOURNÉE SANS VOITURE)



Avec : Bernard YERLÈS
Jean-Philippe ALTENLOH
Julien BESURE
Mickey BOCCAR
Cédric CERBARA
William CLOBUS
Damien DE DOBBELEER
Lucie DE GROM
Éric DE STAERCKE
Béatrix FERAUGE
Arthur FERLIN
Olivier FRANCART
Stephan FRASER
Michel GAUTIER
Claudine GOURDIN
Marc LAURENT
Anthony MOLINA- DIAZ
Michel PONCELET
Jean-François ROSSION
Anouchka VINGTIER

Mise en scène Thierry DEBROUX 

Assistanat Catherine COUCHARD

Scénographie Vincent BRESMAL et Mathieu DELCOURT 

Costumes Anne GUILLERAY

Lumières Xavier LAUWERS 

Maquillages Urteza DA FONSECA

Chorégraphie des combats Jacques CAPPELLE

Une coproduction du Théâtre Royal du Parc, de Del Diffusion Villers, de l’Atelier Théâtre Jean Vilar, du Théâtre de Liège et du Théâtre de l’Eveil.

Avec le soutien de Shelterprod, ING et du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge. Avec la participation du Centre des Arts scéniques.



CYRANO DE BERGERAC

Du 12/09/2019 au 20/10/2019

de Edmond Rostand.


Cela fait plusieurs années maintenant que je rêvais de mettre en scène le chef d’œuvre d’Edmond Rostand. Mais on ne monte pas cette pièce avant d’avoir trouvé son Cyrano. Je connais Bernard Yerlès depuis au moins 30 ans, j’ai eu la chance de le mettre en scène dans le rôle de Dom Juan…

C’est tout naturellement que j’ai pensé à lui pour qu’il prête sa chair, sa voix et son… nez au personnage mythique de Rostand. Bernard est un acteur puissant, généreux. A la première lecture, je sentais déjà poindre l’émotion, l’humour et le panache ! Constant Coquelin a 56 ans quand il crée le rôle au Théâtre de la Porte Saint-Martin en 1897. Le spectacle est d’emblée un immense succès. Et pourtant, l’auteur a pris un énorme risque : en 1897, Ibsen a déjà écrit Maison de poupée et Strindberg, Mademoiselle Julie. Les drames romantiques en vers ne font plus recette et Cyrano de Bergerac pouvait passer pour une pièce poussiéreuse. Il n’en fut rien et depuis plus de 120 ans, ce texte réjouit toutes les générations. Le vrai Cyrano et la vraie Roxane dont s’est inspiré l’auteur avaient respectivement 25 et 29 ans lors du siège d’Arras dont il est question au quatrième acte. A l’acte suivant, qui se passe au couvent, quinze années sont passées. Ils ont 40 et 44 ans. C’est donc une pièce qui se déroule sur deux époques. Il y a le temps de la jeunesse et celui du souvenir. Cyrano mourant, visite une Roxane qui s’est éloignée de la vie. Cyrano meurt en 1655 et Madeleine Robineau, dite Roxane, le suivra cinq années plus tard.

J’ai donc imaginé que tout le récit se passe dans le souvenir de nos deux héros. Nous commençons par quelques répliques du cinquième acte pour basculer dans le passé, quinze ans plus tôt. Et nous revenons bien entendu au cinquième acte, tel qu’il a été prévu par l’auteur. Pour Roxane, j’ai choisi l’actrice qui incarnait Elvire aux côtés de Bernard Yerlès dans le Dom Juan. Anouchka Vingtier vient de jouer en quelques mois d’intervalle, Ophélie et Lady Macbeth, deux personnages de Shakespeare à l’opposé l’un de l’autre. Dans son parcours d’actrice, elle est donc à cet instant très particulier qui lui permet encore d’incarner la jeunesse tout en abordant déjà des rôles qui exigent plus de maturité. Et c’est exactement ce que je cherchais pour le personnage de Roxane. J’ai la passion du texte mais aussi des images. C’est avec Vincent Bresmal et Mathieu Delcourt pour la scénographie et Anne Guilleray pour les costumes, que j’ai rêvé aux images du spectacle. Sans être dans de la pure reconstitution historique, nous serons néanmoins fidèles à la période où se déroule l’action. Certaines pièces peuvent peut-être gagner à être jouée en jeans et pieds nus - j’ai d’ailleurs monté dernièrement un Scapin qui se passe en mai 68 - mais dans le cas de Cyrano, je trouvais dommage de passer à côté du plaisir du costume d’époque.

Nous aurons le plaisir de jouer ce spectacle plus de 70 fois, dans des espaces aussi différents que l’abbaye de Villers-la-Ville, le Théâtre Royal du Parc, l’Aula Magna à Louvain-la-Neuve, le Wolubilis à Bruxelles et au magnifique Théâtre de Liège. Les vingt acteurs de la distribution vont donc pouvoir prendre le temps d’accompagner leur personnage sur un long parcours, ce qui est malheureusement trop peu souvent le cas. Je voulais remercier tous les coproducteurs qui ont rendu cela possible.

Thierry DEBROUX.



loading

Chargement des dates.
Veuillez patienter...

Il n'y a pas encore de dates disponibles pour cet évènement


Pour tous les spectacles de la saison, les places peuvent être réservées  à partir du mardi 13 août 2019 sur place, via le site ou par téléphone au 02 505 30 30 - du mardi au vendredi  - ouvert de 12h à 19h.